Si la femme porte la vie. Dieu donne la Vie.

Ventre d'une femme enceinte

Textes du jour : 1 Samuel 1, 10-18 et Luc 7, 11-17

La prédication, enregistrée à La Blanche-Église de La Neuveville, le 8 mars 2020, peut être écoutée ici.

Chers Amis, frères et sœurs,

En ce 8 mars, Journée internationale des femmes et de défense de leurs droits, j’ai fait le choix de mettre deux femmes à l’honneur. Deux parmi d’autres, beaucoup d’autres. Deux mères aussi. Anne qui ne l’est pas, ou pas encore, et qui se désole de ne pouvoir porter la vie. Et une autre qui a été mère mais qui a dû rendre trop tôt son fils. Une femme qui reste une anonyme, mais sur laquelle je pourrais mettre le nom d’autres mères rencontrées au hasard de mes visites. Et qui suis-je, moi un homme, pour parler des femmes ? Pour parler au nom de ces femmes ? Ne devrais-je pas plutôt laisser ma place et la parole à l’une de vous ?

Continuer la lecture de « Si la femme porte la vie. Dieu donne la Vie. »

Il y a urgence…

Textes : Actes des Apôtres 27,30-28,10 et Évangile de Marc 16, 14-20.

Cette méditation a été partagée dans le cadre de la Semaine de prières pour l’Unité des chrétiens, en janvier 2020.

Chers Amis, Chers frères et sœurs,

J’aimerais commencer par rappeler deux numéros d’urgence que nous connaissons tous par cœur, enfin je crois, enfin j’espère : 144 et 3.16.

Le premier est bien connu, c’est celui qu’on appelle pour des secours. L’autre est peut-être plus mystérieux. Mais, il est tout aussi connu, et il est à chercher dans l’Évangile de Jean, au chapitre 3, le verset 16 : « Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle ».

Continuer la lecture de « Il y a urgence… »

Tout se paie… Tout se mérite… Tout est amour… Tout est don!

Passage vers le Creux-du-Van

Texte biblique : Évangile selon Luc 23-33-43.

Tout part d’un texte, d’une maxime, puis d’une autre.

Chers Amis,

Pour le message de ce matin, j’aimerais m’attarder sur deux maximes qui ont nourri ma réflexion. Deux maximes qui ont des allures de jugement définitif et à l’emporte-pièce. La première : « Tout se paie un jour! » Une sentence qui nous fait certainement réfléchir à deux fois avant de nous risquer à prendre des initiatives. Un avertissement qui nous fait plutôt renoncer, parce qu’on n’a pas du tout envie de payer le prix fort.

C’est ce qui m’est venu d’abord à la lecture de l’Évangile de Luc relatant la crucifixion de Jésus : « Tout se paie un jour! » Les enseignements du prophète, les signes de guérison, le fait qu’il parle au nom de Dieu, les risques qu’il pouvait faire courir à la Paix romaine, ses critiques envers des religieux plus attachés à la Loi qu’à l’amour du prochain ont fini par payer : jugement, condamnation, crucifixion. Et comme si tout cela ne suffisait pas, moqueries et blasphèmes des chefs religieux, des soldats et d’un des malfaiteurs pendus aux côtés de Jésus.

C’est peut-être ce que l’histoire a retenu de l’événement de ce jour-là au lieu-dit Le Crâne.

Continuer la lecture de « Tout se paie… Tout se mérite… Tout est amour… Tout est don! »

Tous au travail… Oui, toi aussi !

Nous lisons ce matin, dans l’Évangile selon Matthieu (20, 1-16), la parabole des ouvriers de la onzième heure.
Ce jour-là, Jésus s’adresse à ses disciples qui s’interrogent sur ce qu’ils ont à gagner, eux qui ont tout abandonné pour suivre celui qui les a appelés. Par une image, celle de la vigne, Jésus leur répond que toute logique de ce monde sera renversé dans le Royaume des cieux.

Prédication

Chers Amis,
Frères et Sœurs,

Histoire d’un autre temps… Allons, donc

Cette histoire contée par Jésus n’est pas sans rappeler une époque que je n’ai connue que par des films ou des photographies, mais que nombre d’entre vous ont certainement vécue : la période des foins.

Ce travail nécessitait, avant l’arrivée des machines, des bras, des hommes, des femmes qui œuvraient aux champs. Et à cette époque-là, on ne comptait pas ses heures, d’autant plus si l’orage menaçait et qu’il fallait rentrer le précieux foin avant l’averse.

Continuer la lecture de « Tous au travail… Oui, toi aussi ! »

Alerte ! Vigilance

Prédication du culte du 11 août à La Blanche-Église de la Neuveville

Textes bibliques : Psaumes 130 (129) et Évangile de Luc 12, 35-40.

Chers Amis, frères et sœurs,

J’espère que vous resterez éveillés tout le temps de ma méditation de ce matin.

Un test de personnalité

Il y a quelque temps, profitant, ou plutôt subissant, un après-midi caniculaire, je me suis prêté à un test de personnalité, comme on en trouve dans les journaux de vacances. Le titre était prometteur : à quel animal ressemblez-vous?

Avant de commencer, j’avais bien une petite idée, mais je voulais en avoir le cœur net. Le résultat m’a surpris. Moi qui me voyais bien « chat », parce que je suis plutôt casanier, indépendant et solitaire, avec des nuances, évidemment. Voilà que le test fini, je me découvre « oiseau » ou « papillon ». Épris de liberté, de légèreté et curieux de nouveaux horizons.

Ça me va bien aussi. Cette image, en effet, laisse entrevoir le vent qui souffle dans ma vie et me porte, le vent, souffle de Dieu.

Et vous, comme ça, sans réfléchir trop longtemps, à quel animal ressembleriez-vous ? Je vous laisse la réponse tant elle est personnelle. Continuer la lecture de « Alerte ! Vigilance »