Coronavirus ou les amis de Job

Depuis quelques jours, en parcourant les réseaux sociaux, je lis des partages qui font de Dieu la réponse à tous nos maux. J’entends des avis (ou des théologies) qui affirment que le coronavirus est une punition de Dieu.

Antoine Nouis, sur son blog, nous partage ses réflexions sous la forme d’une série d’épisodes.

Ce matin, n’y tenant plus, je me fends d’un coup de poing, coup de gueule. Appelez cela comme vous voudrez.

Continuer la lecture de « Coronavirus ou les amis de Job »

Boîte à idées pour non-connectés

Quelques ampoules dans le ciel

Depuis quelques jours, je vois fleurir de nombreuses initiatives diverses et variées pour rester en lien, maintenir la proximité, la vivre d’une autre manière: être là, tout en n’étant loin. Je me réjouis de tout cela. Bravo à vous tous.

En même temps, on est plusieurs à se demander comment atteindre et rejoindre ceux et celles qui ne sont pas connectés. Les grands-parents ou les arrière-grands-parents.  Je me lance donc dans un petit florilège de propositions à adapter et personnaliser. Ce sont des impulsions qui ne demandent à se développer, à se diversifier. Il y a des démarches communautaires, d’autres personnelles. N’hésitez pas. Car, peut-être ne le savez-vous pas, vous avez du talent. Il n’est jamais inutile de poser la question : « Que voulez-vous que je fasse pour vous? »

Continuer la lecture de « Boîte à idées pour non-connectés »

Être Église autrement

L’actuelle pandémie de coronavirus impose des mesures de prévention et des recommandations sévères non seulement dans la société, mais aussi, et évidemment dans les paroisses et la vie de l’Église (voir mon billet du 6 mars). Ces mesures touchent plus particulièrement les aînés qui sont, pour une bonne part, les plus présents dans nos assemblées. Ainsi, la plupart des activités collectives sont annulées : soupes de carême, spectacles, réunions, assemblées annuelles. Suite à la décision du Conseil fédéral du 13 mars, les Églises ont annulé toutes leurs activités, rencontres et cultes. Les services funèbres connaissent aussi des adaptations allant d’une stricte intimité de la famille à des recommandations visant à protéger les personnes présentes.

Continuer la lecture de « Être Église autrement »

N’en fait-on pas un peu trop?

Un visage de femme masquée

Depuis quelques semaines, un mot est sur toutes les lèvres : Coronavirus ou Covid-19. Cette épidémie a conduit la Confédération, les Cantons et les Églises à prendre des mesures de précaution, largement relayées par les médias. Jusque-là, rien à dire, il en va de la santé publique.

Rappel de gestes simples et évidents

On a martelé des recommandations et rappelé des gestes, somme toute, évidents qu’on devrait accomplir tout au long de l’année et toute l’année :  se laver les mains, éternuer dans son coude, employer des mouchoirs à usage unique et appeler son médecin en cas de symptômes. On y a ajouté l’interdiction de se serrer la main. Mais voilà, la peur, car c’est bien d’elle qu’il s’agit fait son œuvre, et trace sa route dans les esprits.

Continuer la lecture de « N’en fait-on pas un peu trop? »