Bonjour, Monsieur le Diacre

Depuis un mois que je suis engagé dans la paroisse de La Neuveville, une chose m’a étonné : le mot « diacre » n’appelle pas de questions… Ou pas encore. Comme si, dans l‘Église réformée Berne-Jura-Soleure, ce ministère était aussi connu et reconnu que celui de pasteur. La lecture de certains textes législatifs m’a prouvé que ce n’est pas si simple… Mais bon.

Monsieur le Diacre, comme Monsieur le Pasteur

Étonnant ? Oui, pour moi qui viens de l’Église réformée évangélique du Canton de Neuchâtel. Chaque fois que je disais : « Je suis diacre », un soulèvement de sourcil annonçait une question : « Et c’est quoi ? » Dans un billet, j’ai montré le malaise qui était le mien devant cette interrogation.

Cela continue de m’étonner. En effet, dans la paroisse où j’ai commencé mon ministère diaconal, je suis le « nouveau » diacre. En fait de nouveau, je devrais dire, pour être tout à fait exact : « le premier ». Il n’y en a pas eu avant moi. Les paroissiens et les citoyens neuvillois n’ont donc pas l’excuse d’avoir déjà une idée plus ou moins précise de ce qu’est un diacre, parce qu’ils en ont côtoyé un auparavant.

Une question obsédante

Alors ? Comment expliquer ce qui paraît être une évidence pour eux et pas pour moi.

Peut-être, et c’est là ma première explication, ce n’est pas l’essentiel pour les personnes que je rencontre ou à qui on me présente : « Il est diacre comme d’autres sont pasteurs. Point. »

Une autre explication qui pourrait expliquer ce silence : « Il travaille à la paroisse réformée. Il s’occupe des choses de l’Église. Point. »

La dernière explication est que cette absence de réaction n’est source d’étonnement que pour moi seul. C’est sans doute la raison la plus convaincante.

Alors se pose une autre question : pourquoi est-ce si important pour moi que je sois reconnu « diacre », même si je célèbre moi aussi des cultes, tout comme les pasteurs de la région. Même si je visite des paroissiens, comme les pasteurs. Même si je participe aux séances de catéchisme, comme les pasteurs. Même, et surtout, si je ferai des choses différentes des pasteurs.

Et vous, qui dites-vous que je suis ? (Matthieu 16,15)

Source de l’image d’en-tête : pixabay.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *