Théo-Café 99 minutes

      • Il s’agit du premier projet que j’ai initié dans la paroisse réformée de La Neuveville. Le propos n’est pas de tirer un bilan après une première édition, mais de revenir sur la réflexion et l’évolution de cette idée.

Tout part d’un livre…

C’est en parcourant Les maîtres-mots de l’Évangile. Petit dictionnaire pour mieux comprendre le Nouveau Testament de Pierre Prigent que l’idée naît. L’auteur développe ainsi une trentaine de mots des Évangiles. Je me demande comment ces mots sont compris aujourd’hui par nos habitués qui les entendent régulièrement lors de cultes. Résurrection, pardon, péché… Est-ce que cela parle encore aujourd’hui?

Partageant cette idée avec d’autres, quelqu’un répond : « On pourrait faire un café-philo… Il y a eu un projet mais qui ne s’est pas concrétisé jusqu’à présent. »

Un café-philo, ça veut dire que la discussion s’étend à un groupe plus large que le « club du dimanche », c’est une bonne idée. Qu’elle a lieu dans un café public, c’est une autre bonne idée.  Ça veut dire aussi rencontre et convivialité.

Lire aussi : Chocolat, café et diaconat

Le projet devient collaboratif

Je travaille cette idée en m’approchant de la communauté évangélique de l’Abri dont le pasteur avait suggéré de lancer pareille initiative. Comme on est croyants, on retient le Théo-Café, allusion à Thé ou Café? Théologie et Café.

Le café-restaurant accepte de nous accueillir. On peut aller de l’avant. On reprend la réflexion et on l’a partage avec des collègues.  Des réactions nous mettent en garde : « Est-ce qu’un mot de la Bible, posé comme cela, ne va pas faire fuir les non-initiés? » « L’idée est bonne, mais si le thème interpelait un peu plus? » On cite, par exemple : « Foutez-vous la paix! Et commencez à vivre« , de F. Midal.

On remet l’ouvrage sur le métier. Et si on prenait, plutôt qu’un mot biblique, un titre de livre, comme accroche? Ce peut être gênant de citer un livre sans y faire référence… Et une citation?

D’un mot à une citation

Elles sont nombreuses, variées : pensées, proverbes, maximes…. Va pour une citation. On la complétera par l’apport d’un ou deux texte bibliques et par une image choisie par chacun des animateurs. Et le temps? Une heure, une heure et demie… Et si on était un peu décalé : 99 minutes, comme le lectorat de Tintin de 7 à 77 ans.

Les choses se mettent en place. On réalise une affiche et des flyers avec présentation du concept prévu aussi pour les lecteurs pressés (cliquez 20190704_Théo-Café-Flyer). On relaie dans le journal local, dans les vitrines, la bibliothèque, les autres paroisses qui soutiennent le projet sans s’y investir d’entrée de jeu. On prépare la soirée : matériel, répartition des rôles, vidéos pour éventuellement nourrir la réflexion, images.

Le jour J, 8 participantes sont là, principalement issues des communautés réformée et évangélique. On passe commande, on lance le chronomètre. On découvre la citation du jour : « Vivre, c’est agir » de Anatole France.

Maintenant et après?

Vous aimeriez bien savoir ce qui s’est dit. On y a parlé de choix, de non-choix, agir est-ce faire? Ne rien faire ou faire rien? Activisme versus réflexion, méditation… Et de bien d’autres choses. On a lu Jésus chez Marthe et Marie.

A la fin, on est tous satisfait. Les participants disent vouloir revenir, emportent les flyers pour la prochaine édition, pensant inviter des amis et connaissances.

Il s’agira d’affiner le déroulement, mais pour une première, cela a été encourageant et même plus, bien plus.

Un projet libre

Au rythme d’une rencontre par mois, nous allons trouver notre rythme et faire évoluer ce projet. L’idée est aussi d’en réaliser un canevas de base librement adaptable et de donner la possibilité à d’autres, ministres ou non d’ailleurs, d’animer ces rencontres. Le projet est également exportable dans vos lieux à vous, chers lecteurs. Mais peut-être existe-t-il déjà? Et si vous partagiez vos expériences? Ce projet prendra ainsi la forme du logiciel libre, et de ces principes fondamentaux. Parce que tout est don.

Tout simplement.

Source de l’image : www.pixabay.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *