Message pour un dimanche sans rassemblement

LE BILLET DU DIMANCHE. Chers Amis, frères et sœurs, ce matin, on n’ira pas au culte. On ne se serrera pas la main. On ne se fera pas la bise. À cause de l’épidémie et des mesures prises par la Confédération, les cantons et plusieurs Églises.

Ensemble pour faire corps

Que cela ne nous empêche pas de faire preuve d’humanité, de solidarité et de fraternité. Avec les plus faibles d’entre nous d’abord, mais aussi avec chacun, malade et bien portant. Et je pense en particulier au personnel médical et soignant qui s’engage au quotidien dans les hôpitaux, les EMS, les pharmacies et à domicile.

Le mot d’ordre est aujourd’hui: faire corps. Lutter ensemble pour la vie. Être responsable vis-à-vis des autres. Résister à la panique qui nous pousserait à dévaliser les rayons des magasins.

Faire corps dans l’Église aussi. Mieux: être Église, c’est être corps du Christ. Ce corps où chacun a sa place, est membre à part entière. Où chacun est solidaire et responsable des autres et de chacun. Comme l’écrit l’apôtre Paul aux Corinthiens: « Si un membre souffre, les autres souffrent avec lui » (1 Corinthiens 12,26). Ils sont plus d’un à souffrir dans leur corps et dans leurs relations. Alors, soyons créatifs et imaginatifs. Saisissons nos ordinateurs, téléphones et stylos et envoyons des signes d’amitié à ceux que nous connaissons, voisins, amis, familles, paroissiens. Proposons de faire leurs courses ou de leur rendre service, avec la prudence qui s’impose. Disons-leur qu’ils comptent pour nous. C’est notre affaire à tous et à chacun. N’ajoutons pas de l’exclusion à l’isolement.

Être ensemble, être Église… autrement

Nous allons être nombreux sans doute à nous retrouver devant la radio tout à l’heure, à 10h00 sur Espace2, pour assister au culte en direct de Delémont. Une manière d’être ensemble… Peut-être même plus nombreux que d’habitude. Il est aussi possible de réécouter ce culte en différé sur le site celebrer.ch.

Aujourd’hui et dans les jours qui viennent, gardons confiance. Soyons corps du Christ et faisons cause commune pour donner de la vie à nos existences et à nos relations, même à distance. Lançons des signes d’amitié comme autant de lueurs d’espoir.

Prenez soin de vous, c’est important.

Image par Przyx de Pixabay

 

2 comments

  1. Cette situation toute nouvelle, me laisse parfois perplexe, ne sachant que faire. Une vie sociale autrement est à inventer. Dieu, rend moi créative, attentive, afin que je saisisse les opportunités.
    Merci à Jean-Marc d’y contribuer

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *