Pâques aura bien lieu

LE BILLET DU DIMANCHE. Commençons par une bonne nouvelle: Pâques aura bien lieu cette année. Tout nous l’indique: le printemps prend ses quartiers. Chaleur, jonquilles et pâquerettes en sont les témoins. Les magasins d’alimentation proposent leur assortiment de lapins et œufs en chocolat. Ouf, la fête est sauve! Mais, Pâques aura quand même un goût d’extraordinaire. Il ne sera pas tout à fait comme les autres années. Plus intimiste, sans doute. Plus personnelle, certainement, quoique…

Rien n’y fera

Les mesures de confinement n’empêcheront pas le Ressuscité de sortir du tombeau. La nouvelle du matin de Pâques sera annoncée. Rien n’y fera. Rien ne l’empêchera. Elle sera proclamée sur les ondes, sur internet, peut-être sur le balcon ou à la fenêtre. On se réjouira par écrans interposés. On se saluera de loin par « Christ est ressuscité. Il est vraiment ressuscité! » Mais, pas tout de suite. Nous ne sommes qu’au début de la semaine. Préparons-nous jour après jour.

Pâques d’antan

Cette année, Pâques n’aura pas l’habituel goût de bouchons routiers. Les autoroutes reliant le nord au sud risquent d’être désertes. Je l’espère du moins. Respect des mesures fédérales oblige. On ne verra donc pas ces images.

Les traditionnels bouchons de Pâques au Gothard. (archives de la RTS)

Ni celles-ci d’ailleurs:

Le temps de Pâques. (archives de la RTS)

Mais Pâques aura une autre dimension

Nous ne pourrons pas nous rassembler, comme à l’accoutumée, pour célébrer Pâques, que ce soit à l’église ou au restaurant. Peut-être la fête sera-t-elle possible en famille, en respectant une stricte intimité et les distances?

Cela me conduit à penser Pâques d’abord dans mon intériorité. Que signifie Pâques pour moi? Dans ma vie de tous les jours et pas seulement un jour de printemps?

Pâques, c’est la vie, la lumière. L’imprévu et l’inattendu tout à la fois. Ainsi, chaque aube, c’est Pâques. Chaque matin est un reflet de cette aube-là. Une journée commence avec sa part d’inattendu et d’imprévu. Avec une promesse de vie. Même si l’horizon est bouché, comme il l’a été vendredi et samedi-saints. Pâques de chaque matin est une graine de lumière semée dans ma nuit. Car, un lumignon, une petite flamme, si fragile soit-elle, chasse déjà un peu les ténèbres qui m’entourent et me permet d’y voir un peu plus.

Pâques dans la pandémie

C’est le sens que je donne à Pâques cette année. Avouons-le, on ne voit pas très loin. On navigue à vue, on reçoit des nouvelles au jour le jour. Et pourtant, Pâques vient déposer une lumière d’espoir et de confiance dans ma journée. Cette acclamation, « Il est vraiment ressuscité » me rassure et me fortifie. La vie, toujours la vie. Maintenant et aujourd’hui déjà, dans la contemplation d’un jardin, par exemple.

Méditations quotidiennes DES RAMEAUX À PÂQUES

Pour accompagner notre marche vers Pâques, je vous propose mon recueil, téléchargeable gratuitement sur le site des Editions SUR LE HAUT. Il propose une lecture biblique et une méditation quotidienne.

Bonne lecture. Belle montée vers Pâques.

Cet article pourrait aussi vous intéresser: Deux projets d’écriture voient le jour.

Image par Ryan McGuire de Pixabay

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *