3 août 2021
Pédalos à la plage

Écoute le vent

Une balade à Marin, et plus précisément à La Tène, nous a fait entendre et sentir le vent qui agitait le Lac de Neuchâtel. Petite promenade entre plage et forêt, en contournant le camping et en longeant la Thielle qui a mis nos oreilles en éveil. Bruits des flots, chants d’oiseaux, cris étranges, moteurs de voitures, tout y est pour passer un bon moment à l’écoute du vent et des bruits qu’il transporte.

Samedi de Pentecôte. Après de longues journées grises et pluvieuses, le soleil refait son apparition, mais le frais est encore bien présent. Nous décidons d’aller dans le Bas, marcher un peu là où le paysage nous est moins familier. Là aussi où nous comptons bien trouver un ciel azur. Le calendrier me rend plus attentif à la présence du vent, ou du souffle. Autant de manières d’essayer de parler de l’Esprit qui enflammera les disciples et qui les fera parler. Car demain, nous nous souviendrons que nous sommes des êtres animés de cet Esprit venu comme un vent :

Quand le jour de la Pentecôte arriva, ils étaient tous rassemblés au même endroit.  Tout à coup, un grand bruit survint du ciel : c’était comme si un violent coup de vent s’abattait sur eux et remplissait toute la maison où ils se trouvaient assis.  Au même moment, ils virent apparaître des sortes de langues qui ressemblaient à des flammèches. Elles se séparèrent et allèrent se poser sur la tête de chacun d’eux. Aussitôt, ils furent tous remplis du Saint-Esprit et commencèrent à parler dans différentes langues, chacun s’exprimant comme le Saint-Esprit lui donnait de le faire.
Actes des Apôtres 2, 1-4

Notre balade nous fait passer d’abord par la plage. Le Lac est agité, l’écume borde les vagues qui s’écrasent au pied des rochers. On longe alors La Thielle et nous découvrons des embarcations imposantes d’un autre temps, dirions-nous.

embarcations
Des embarcations d’un autre temps
embarcations anciennes
Retour vers le passé

Nous empruntons un chemin forestier qui nous fait tendre l’oreille à la recherche des oiseaux qui s’envolent et chantent à cœur joie. Les plus sportifs pourront s’exercer au parcours Vita qui sillonne les bois. Revenu à la plage nous continuons en longeant le Lac, en direction du chef-lieu.

En longeant le Lac
Bel horizon en longeant le Lac

Bords du Lac

Ponton

Ponton et roseaux
De tels paysages sont sources d’inspiration pour l’artiste
Retouche numérique de la photo

Soudain des bruits étranges attirent notre attention, avez-vous deviné ? Cherchez bien sur cette image, vous découvrirez la cause de notre étonnement.

Des bruits étranges
Observez bien, vous découvrirez qui nous a fait tendre l’oreille.

Allez, je vous le dis : ce sont des grenouilles. Elles doivent, elles aussi, sentir le printemps et l’arrivée prochaine de l’été.

Enfin, un joli chemin nous fait passer sous un arc végétal et nous retrouvons notre point de départ.

Arc végétal
La nature nous montre où regarder

Jolis coins de forêt

Cette balade, comme toutes les autres d’ailleurs, nous invite à retrouver notre équilibre intérieur, à nous recentrer, à chercher où est notre point de gravité. Une sculpture nous le rappelle d’une jolie manière. J’y vois toute la diversité et en même temps une belle unité qui nous fait aller du centre à la périphérie, à moins que ce ne soit l’inverse. Encore un clin d’œil à la Pentecôte, l’Esprit n’en fait qu’à sa tête :

Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais d’où il vient, ni où il va.
Évangile de Jean 3, 8

Sculpture de cailloux
En quête d’équilibre

Bon week-end de Pentecôte… À l’écoute du vent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :