Une vive espérance

En lisant les vœux d’Antoine Nouis, le sel et la grâce, j’ai commencé à laisser ses mots résonner.  Il m’est alors venu cette petite réflexion entre espoir et espérance :

L’espoir est parfois un peu fou, parfois naïf, souvent déçu. L’espoir, c’est « si seulement… »

L’espérance, c’est autre chose. C’est parfois tout aussi fou, pas si naïf que ça en a l’air, mais jamais déçu. L’espérance, c’est « malgré tout ! »

Et, en même temps, je me suis laissé imprégner de ce tableau de mon épouse Myriam. Elle l’a intitulé JOUR DE PLUIE. Si le ciel est nuageux, tourmenté, agité, il y a aussi, et c’est cela qui compte, des pointes de ciel bleu, comme des signes prometteurs d’avenir. Car, comme le dit l’adage populaire :

Après la pluie, le beau temps.

Tableau de Myriam Leresche – JOUR DE PLUIE

Ce sont là mes vœux pour cette année sur le point de commencer : de l’espérance, toujours et malgré tout. De l’émerveillement, de la confiance, de la lucidité et, comme le dit Antoine Nouis, une bonne dose de grâce. Tout cela pour vous, vos proches et ceux que vous aimez.

Et n’hésitez pas à visiter le site de mon artiste préférée, il y a de quoi être émerveillé : myacrylique.wordpress.com.

BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2021.

Variations pour un joyeux Noël

Ces derniers jours, j’ai écrits des messages de fin d’année. J’ai terminé chacun par quelques lignes autour de Noël. J’aurais pu bien sûr reprendre à chaque fois le même texte. Mais, j’ai renoncé à cette solution de facilité pour personnaliser ces méditations. Je les partage ici.

Noël aura une couleur particulière

Évidemment, cette année, Noël aura une couleur particulière. Qui a dit qu’il serait plus terne ?

Au contraire, cette fête illuminera ces mois d’une vive espérance.

Noël est un heureux événement qui donne de la joie à qui l’accueille. Noël est ce jour qui se lève pour rappeler que demain est déjà là. Noël est ce moment de la vie où tout commence, où rien n’est impossible.

Pensez à ce Dieu qui vient naître au milieu d’animaux, dans la pauvreté d’une mangeoire. Ce petit d’homme qui est certainement passé inaperçu aux yeux de beaucoup et qui va changer le cours de l’histoire des hommes.

Noël, c’est le soleil qui réchauffe la terre et lui apporte toute la chaleur d’un amour inconditionnel. Dieu ne nous abandonne pas. Bien au contraire, il se fait proche, si proche qu’il vient naître dans ce monde.

Aujourd’hui, cette Bonne Nouvelle résonne dans nos cœurs, dans nos voix, tout autour de nous : un Sauveur nous est né ! Alors, n’ayons plus peur.

Banque, Noël, Lumière
 

Noël essentiel

Ce Noël ne nous inviterait-il pas à redécouvrir l’essentiel ?
Toute la force d’une naissance, d’une présence, d’une parole, d’une écoute, de quelques mots…

Que ce Noël vous soit joyeux, vraiment !

Nous le fêterons différemment, évidemment. Nous pourrions regretter les grandes tablées de l’année dernière.
Nous pouvons aussi en faire (un peu) moins pour apprécier ce qui nous est donné. Ce qui nous est donné, c’est un Sauveur ! Un Fils, une lumière, une espérance. Rien de moins.

Ce qui nous est donné, c’est un Amour ! Sans condition, sans mérite, par pur don et pure grâce, car cela vient de Dieu.

Gardons confiance que rien ne peut nous séparer de cet Amour manifesté en Christ.

Bébé, Enfant, Naissance, Confiance, Main
 

Noël, quatre petites lettres

Noël, quatre petites lettres de notre alphabet ; un mot dans le dictionnaire ; un jour dans l’année. Trois fois rien ou si peu. À l’image d’une graine ou d’un bourgeon. On risquerait bien ne pas le voir ou de l’écraser par mégarde, ce petit mot de rien du tout.

Noël, ça change tout. Ça donne un nom à une promesse. Ça illumine la nuit du monde. Ça ravive les espoirs les plus fous et ça nous met en route vers un avenir dont on peut qu’esquisser les contours encore flous.

Mais Noël, ça dit surtout, pour moi et pour nous, une certitude : Dieu est là. Dieu est avec nous. Dieu ne nous lâche pas. Dieu nous sauve de toutes nos peurs. Dieu croit en nous !

Cube Bois, Abc, Cube, Lettres
 

Noël dit à sa manière…

À vous toutes et tous, à vos proches et familles, j’adresse tous mes vœux pour un Noël joyeux. Oui, il le sera, car …

Noël dit à sa manière que Dieu veille et nous rejoint dans nos vies.

Noël dit à sa manière que Dieu ne nous abandonne pas, se réfugiant bien à l’abri dans ses cieux lointains, loin des vicissitudes du monde.

Noël dit à sa manière que Dieu veut et vient partager notre condition pour nous ouvrir un chemin lumineux fait d’espérance et de confiance.

Et que l’année qui vient soit placée sous le signe de l’espérance. Que la présence de Dieu, à l’image de l’étoile qui guida les mages, nous guide nous aussi dans les mois à venir.

Confiance, il nous appelle.

Amitié, Fraternité, Amour, Liberté
 

Noël, la visite de Dieu

Noël, c’est Dieu qui nous visite. Il vient discret et humble.

À Noël, Dieu se tait pour laisser ses messagers parler. Il laisse la parole aux anges, aux bergers, aux mages. Tous raconteront ce qu’ils ont vu et entendu. Ils annonceront une Bonne Nouvelle.

Marie, elle, ne dira rien, mais se laissera bouleverser par tout ce qu’elle entend et le gardera en mémoire.

Noël est la visite de Dieu dans notre vie. Il nous met en marche vers ceux et celles qui nous attendent. Il nous laisse dire avec nos mots sa Parole. Il habite nos silences partagés.

Noël, c’est Dieu qui est là, silencieux et présent. Il ne s’impose pas, mais se propose.

Laissons-le nous bouleverser, nous aussi.

Noël, Naissance, Bonheur, Catholique

Marie, notre sœur

Méditation de Vendredi-Saint.

Rejoignons l’un des disciples de Jésus, témoins de la Croix.

À lire ou à écouter ici.

Notre compagne

Avec nous, les onze, tous des hommes, il y a des femmes et parmi elles, Myriam, la mère du Maître. Son courage et sa dignité nous ont impressionnés. On se souvient d’elle au pied de l’infâme châtiment, il y a quelques jours. Elle n’a pas détourné ses yeux pleins de larmes, les plongeant dans ceux de son fils qui hurlait de douleur et en appelait à son père. Lui, le charpentier, n’était pas là. Mais était-ce vraiment lui qu’il suppliait quand il murmurait dans un souffle : « Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font… » ? J’ai toujours pensé que ces mots étaient adressés à un autre que Yosef le charpentier : c’était une prière adressée à L’Imprononçable.

Continuer la lecture de Marie, notre sœur

Il y a urgence…

Textes : Actes des Apôtres 27,30-28,10 et Évangile de Marc 16, 14-20.

Cette méditation a été partagée dans le cadre de la Semaine de prières pour l’Unité des chrétiens, en janvier 2020.

Chers Amis, Chers frères et sœurs,

J’aimerais commencer par rappeler deux numéros d’urgence que nous connaissons tous par cœur, enfin je crois, enfin j’espère : 144 et 3.16.

Le premier est bien connu, c’est celui qu’on appelle pour des secours. L’autre est peut-être plus mystérieux. Mais, il est tout aussi connu, et il est à chercher dans l’Évangile de Jean, au chapitre 3, le verset 16 : « Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle ».

Continuer la lecture de Il y a urgence…

Syméon et Anne: Mission accomplie

Texte du jour : Évangile selon Luc 2, 21-39

🎙Il est aussi possible d’écouter cette méditation sur le podcast.

Me voilà rassuré. Je commençais à désespérer des humains. Après avoir rendu visite à Marie, je me disais : Gabriel, décidément, ton métier de messager n’est pas de tout repos. Les humains, ils veulent tout comprendre, jusque dans les moindres détails : « Comment ? », « Pourquoi ? » C’est leur ritournelle. Mais qu’ils laissent un peu de place au mystère du Créateur, qu’il lui fasse confiance… au moins un peu.

Vous vous souvenez, on s’est déjà rencontré il y a quelques semaines, lorsque j’étais en route pour annoncer une bonne nouvelle à un vieux prêtre et à une jeune fille. Ça n’a pas été de tout repos. Après, j’ai laissé la place à mes collègues les chanteurs qui sont allés annoncer la naissance du Sauveur à des bergers : « Gloire à Dieu », « Paix sur la terre » qu’ils ont dit. Eux, les bergers, ils n’ont pas hésité. Ils n’ont pas posé de question. Ni une ni deux, ils ont levé le camp et sont partis à « La Maison du pain », à Bethléem.

Ensuite, les choses se sont précipitées et je dois avouer que je n’ai pas tout suivi, mais aujourd’hui, je suis rassuré.

Continuer la lecture de Syméon et Anne: Mission accomplie